1 - Gaz naturel et biogaz
Le gaz naturel est bien connu dans les ménages, où on l'utilise pour le chauffage et la cuisine. Ce que l'on sait moins, en Suisse, c'est que deux millions de véhicules fonctionnant au gaz naturel circulent dans le monde. Ils sont répandus notamment en Argentine et en Italie.

Le gaz naturel se compose pour l'essentiel de méthane (CH4). Il est généralement transporté à bord du véhicule sous forme comprimée (Compressed Natural Gas = CNG). Jusqu'à une époque récente, le gaz naturel était utilisé comme carburant surtout sur des véhicules utilitaires et des autobus. Mais depuis quelques années, on peut se procurer des voitures fonctionnant au gaz naturel également en Suisse. Dans la plupart des cas, il s'agit de véhicules bicarburant, disposant d'un réservoir à gaz naturel et d'un autre à essence. Un interrupteur permet au conducteur de passer d'un carburant à l'autre pendant la marche. Lorsqu'il n'y a pas de station de remplissage de gaz proche, le véhicule fonctionne donc normalement à l'essence.

Le gaz naturel peut contribuer de manière directe, notamment dans le domaine des transports, à réduire la pollution due aux rejets de suie, de monoxyde d'azote, de CO2 et d'hydrocarbures. Les véhicules au gaz rejettent dans l'atmosphère 60 à 95% de substances polluantes en moins que les véhicules à essence ou diesel. Pourtant, il est encore trop tôt pour se réjouir: en effet, ce n'est que lorsque 300'000 véhicules à essence et diesel seront remplacés par des véhicules à gaz naturel qu'il sera possible de réaliser les objectifs de la politique suisse du climat prévus pour 2010.

Le gaz naturel est extrait des profondeurs de la terre au moyen de forages et il comprend tous les composés d'hydrocarbures gazeux et inflammables présents dans la croûte terrestre.
Les stocks de gaz naturel qui se forment naturellement depuis des millions d'années sont immenses. Étant donné le taux d'extraction actuel, les réserves connues aujourd'hui dans le monde et exploitables avec certitude suffiront encore pendant 160 ans, en tenant compte également des gisements futurs.

Biogaz
Les véhicules au gaz naturel fonctionnent aussi au biogaz ou au Kompogas, qui sont obtenus à partir de matières organiques et donc neutres du point de vue CO2. Le biogaz résulte de la fermentation de déchets végétaux, de bois et d'autres matières organiques. Il se compose de deux tiers de méthane et d'environ un tiers de dioxyde de carbone. Après une élaboration adéquate, il peut être utilisé pour produire de la chaleur, du courant électrique et de la chaleur dans des installations de couplage chaleur-force, ainsi que comme carburant de véhicules à gaz naturel. En tant que carburant, le biogaz est proposé généralement sous la désignation Naturgas ou Kompogas, dans des stations-service publiques situées le plus souvent dans la région zurichoise.

Les installations de Kompogas exploitées actuellement permettent de bien valoriser l'énergie contenue dans les déchets végétaux livrés chaque jour. Le biogaz obtenu lors du processus de désintégration moléculaire des déchets peut être traité à la qualité gaz naturel pour l'alimentation de véhicules ou injecté dans le réseau de gaz naturel. Chaque tonne de déchets biologiques permet d'obtenir 130 m3 de biogaz, ce qui correspond à environ 70 litres d'essence.

Le biogaz présente l'avantage d'être neutre en ce qui concerne les émissions de CO2, car le dioxyde de carbone produit lors de la combustion est compensé par celui consommé par les plantes pendant leur croissance. La quantité d'énergie contenue dans 2'500 tonnes de déchets biologiques correspond à 200'000 litres de diesel. Si tous les déchets organiques de Suisse (environ 1 million de tonnes par an) étaient exploités, le Naturgas obtenu permettrait à 100'000 voitures de parcourir 10'000 km par an. (Source http://www.erdgasfahren.ch/index.php?id=fr)

Véhicules à gaz

Vous trouverez forcément votre bonheur dans la liste ci-dessous, puisqu'il existe des véhicules de tous types et de nombreuses marques. Afin de découvrir les différents modèles, consultez:
www.erdgasfahren.ch/index.php?id=161