Une année 2007 forte en émotion

L'année 2007 a été, pour Ecologie libérale, une année très spéciale. Nous nous présentions en effet pour la première fois à une élection sous nos propres couleurs. Nous avons offert aux électeurs une alternative crédible entre les Verts, qui mènent une politique générale de gauche, et une droite qui peine encore à se profiler de manière crédible dans le domaine de l'écologie.

Le résultat a été très positif. Dans le canton de Vaud, nous avons réalisé un excellent score de 3,67%. Pour décrocher un siège sans apparentement, il nous aurait fallu 5%. Si nous avions fait alliance avec le centre (PDC, UDF et PEV), nous aurions décroché un siège au détriment de l'UDC.

Dans le canton du Valais, la liste a réalisé 0,99%. C'est pratiquement le même score que les Libéraux valaisans. Pour une première, on peut s'estimer tout à fait satisfait.

La liste neuchâteloise s'est bien défendue, avec un résultat de 1,56%. Compte tenu de l'apparentement avec les Libéraux et les Radicaux, nous avons contribué à récupérer le siège libéral au détriment des Socialistes.

On constate malheureusement que les partis traditionnels ne font plus de politique, mais passent leur temps à répondre aux idées de l'UDC. Nous voulons relancer un vrai débat d'idées au sens positif du terme. C'est pourquoi nous avons mis sur pied des commissions thématiques, dans lesquelles chaque membre d'Ecologie libérale est libre de s'inscrire (Cliquez ICI - Fichier PDF). Ces commissions sont chargées de réfléchir à des problèmes donnés et d'essayer de trouver des solutions. Bien souvent, on s'aperçoit que la science a déjà fait son travail, mais que c'est le milieu politique qui bloque les avancées. A nous de trouver des moyens politiques pour débloquer ces situations.

Je me réjouis de continuer notre action, car les problèmes à résoudre ne manquent pas.

Isabelle Chevalley
présidente d'Ecologie libérale

© Ecologie libérale Janvier 2008