NEWSLETTER N° 1 - Février 2008

Soutien à l'initiative «pour des véhicules plus respectueux des personnes»

Le mouvement Ecologie libérale a décidé de soutenir la récolte de signatures pour l'initiative "pour des véhicules plus respectueux des personnes". Il nous est apparu que la réduction des émissions de CO2 produites par le trafic automobile commence par l'arrêt de la mise en circulation des véhicules inutilement polluants. Notre soutien s'inscrit dans la même idée que celle de limiter la vente des appareils électroménagers et électroniques trop gourmands ainsi que des lampes à incandescence, qui sont d'un autre temps. Les nouvelles technologies sont là, les anciennes doivent leur faire de la place.

La limite de 250g de CO2 / km fixée dans l'initiative est plus que raisonnable. Elle ne touche pas les voitures dites familiales ni les voitures à quatre roues motrices, mais uniquement les grosses cylindrées et/ou les voitures très lourdes.

Nous émettons des doutes quant à l'effet des incitations; faire payer aux véhicules polluants des taxes supplémentaires ne suffit pas. "Libéral" signifie responsable: interdire la mise en service de véhicules polluants n'attente pas à une liberté fondamentale.

Les mesures contraignantes qui visent à éliminer les sources de pollution ou de gaspillage d'énergie sont un acte de responsabilité à l'endroit des générations futures.

Nous vous encourageons dès lors à signer et faire signer cette initiative. Vous pouvez l'imprimer en téléchargeant le document : CLIQUEZ ICI

Jacques-André Haury,
pour Ecologie Libérale.

Article paru dans le 24 Heures du 18.02.2008 - CLIQUEZ ICI - fichier PDF - 93 Ko

La société à 2'000 watts en Valais

Postulat de la société à 2000 Watts pour le Valais, déposé par Narcisse Crettenand, au nom du groupe radical-libéral au Parlement valaisan.
Le 6 février 2007

Notre société est aujourd'hui confrontée à trois problèmes majeurs en matière énergétique :

- La consommation des énergies d'origine fossile émet du CO2 qui provoque l'effet de serre avec des conséquences de plus en plus dommageable pour le climat. Notre canton avec son écosystème alpin est particulièrement vulnérable au réchauffement climatique.

- Le coût de l'énergie qui ne cesse de progresser pénalise la croissance de notre économie. Cette inflation est due pour une grande part à la raréfaction des réserves d'énergie d'origine fossile.

- Notre pays doit s'assurer d'un approvisionnement en énergie de manière à garantir son indépendance énergétique. L'approvisionnement en pétrole et en gaz, les principales énergies importées ne dépendent pas seulement de leur disponibilité mais aussi de facteurs géopolitiques.

Si nous ne changeons rien à nos habitudes, les concentrations de CO2 provoqueront l'élévation continuelle de la température de notre climat. Et les réserves d'énergie, en particulier le pétrole se videront toujours plus vite, fragilisant notre économie.

Par notre mode de développement actuel, nous vivons sur le compte des générations futures.
Les solutions que nous devons mettre en oeuvre pour résoudre nos problèmes énergétique et climatique ne pourront pas se faire sans la mise en place d'un système contraignant !

Choisir l'itinéraire de la société à 2000 Watts pour relever ces défis :

La société à 2000 Watts est un projet des écoles polytechniques fédérales lancé en 1998 déjà. Actuellement en Suisse (et en occident en général) chaque personne consomme une puissance continue de 6000 Watts en moyenne (toutes formes d'énergie confondue).
L'objectif de la société à 2000 Watts est de réduire nos besoins en énergie d'un facteur trois à l'horizon 2050. Parmi ces 2000 Watts, seuls 500 devraient provenir de sources d'énergie non-renouvelables, le solde devrait provenir de sources renouvelables.

Il s'agit d'un programme ambitieux dont l'objectif doit être atteint sans perte de confort, en maintenant le standard de vie de la population suisse.

L'Etat par la mise en place de programmes d'encouragement et d'une législation appropriée à un rôle essentiel à jouer pour promouvoir notamment l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, deux vecteurs essentiels de la société 2000 Watts.

Le canton de Bâle-Ville en collaboration avec Novatlantis (programme du conseil et des instituts des Ecoles Polytechniques Fédérales) s'est engagé sur la voie de la société à 2000 Watts depuis plus de 4 ans. Le canton de Berne s'est engagé lui aussi sur la voie de la société à 2000 Watts, avec comme objectif intermédiaire d'atteindre les 4000 Watts d'ici à 2035.

Notre canton qui joue déjà un rôle de premier plan dans la production hydroélectrique doit, en collaboration avec ses Hautes Ecoles, devenir un laeder de la production des énergies renouvelables et de l'efficience énergétique.

Nous demandons au Conseil d'Etat d'engager notre canton sur la voie de la société à 2000 Watts, de mettre en place le cadre législatif et les programmes nécessaires pour y parvenir.

Réponse du Conseil d'Etat (acceptation)
http://www.vs.ch/vos_files/2007.11_POS_2.083_Société%20à%202´000%20Watts_REP.pdf

Suite à l'acceptation du postulat de la Société à 2000 Watts pour le Valais, deux motions demandant des mesures concrètes en matière d'économie d'énergie ont été successivement refusées par le Parlement valaisan. Suite à cette incohérence du Parlement, le député Narcisse Crettenand a déposé, au nom du groupe radical-libéral, un nouveau postulat pour demander la tenue d'Etats généraux sur l'énergie, dont le texte est donné ci-dessous.

Etats généraux de l'énergie, postulat déposé le 12 décembre 2007.

En préambule il est nécessaire de rappeler la réalité incontestable du changement climatique et de ses impacts ainsi que l'épuisement à venir des ressources fossiles.

L'émission de CO2 augment l'effet de serre qui provoque le réchauffement climatique.
L'épuissement des ressources d'origine fossile induit une augmentation du prix de l'énergie et provoque des incertitudes d'approvisionnement qui fragilisent notre économie.
L'accès aux énergies va devenir de plus en plus un enjeu économique et une source de conflits géopolitiques entre les pays producteurs et ou consommateurs.

Le Grand Conseil valaisan en acceptant le postulat de la société à 2000 Watts déposé par le groupe radical-libéral à donné un signe positif dans le sens de la prise en compte de ces réalités pour notre canton et notre pays.

Il y a une double trajectoire que nous devons impérativement prendre pour assurer un développement durable en matière énergétique: celle des économies d'énergie et en parallèle celle du développement des énergies renouvelables.
Si en théorie tout le monde s'accorde pour approuver ces principes, en pratique on constate que ce n'est jamais le bon moment, ni le bon endroit pour accepter des mesures dont l'objectif premier est rappelons le, de permettre aux générations futures de disposer des ressources dont elles auront besoin pour leur développement.
Compte tenu de l'urgence d'agir, il faut s'engager dès maintenant pour fixer des objectifs ambitieux en la matière.

Par ce postulat, le GRL demande que le Conseil d'Etat organise sous l'égide de la Fondation pour le développement durable des régions de montagne (FDDM) ou un organe similaire, un débat multipartite (états généraux) réunissant les organes concernés de l'Etat du Valais et des communes, les représentants politiques, d'associations professionnelles et d'ONG afin d'aboutir à faire un état des lieux et à prendre des décisions à long terme en matière d'économie d'énergie et de développement d'énergie renouvelable dans le cadre de la politique environnementale et du développement durable de notre canton.

Ce postulat sera traité lors de l'une des prochaine session du Parlement valaisan et la réponse indiquera véritablement la direction que les valaisans souhaitent donner à leur développement: vision à long terme ou profit à court terme en hypotéquant notre avenir !

Notre société humaine est aujourd'hui a un tournant, soit nous sommes capable ensemble de prendre les mesures nécessaire pour assurer aux générations futures une planète viable, ou alors notre égoïsme matérialiste va comme dans les civilisations mourante rendre aléatoire les chance de développement des générations futures de la planète bleue.

Le saviez-vous?

Contrairement aux idées reçues, avoir une plante verte dans sa chambre à coucher est très bon pour la santé. Les plantes assainissent l'air, absorbent le gaz carbonique, dégagent beaucoup d'oxygène pendant le jour et n'en consomment que très peu pendant la nuit.

© Ecologie libérale Février 2008