NEWSLETTER N° 3 - Avril 2008

Le poisson vert

Le Poisson Vert est un prix de sous-développement durable ayant pour objectif d'épingler une institution publique et/ou une entreprise privée pour nous avoir fait bien rire (jaune) durant l'année écoulée par leurs déclarations publiques pleines de non-sens.

Cette année, le Grand Prix du Poisson Vert est remis à economiesuisse pour sa déclaration "Il faut néanmoins déplorer que le Conseil fédéral entende mettre le poids sur les mesures d'efficacité énergétique et les énergies renouvelables en dépit des contributions extrêmement faibles qu'il faut en attendre"

Le deuxième lauréat, catégorie entreprise privée, est Swissnuclear, qui affirme: "L'énergie nucléaire fournit une énergie bon marché et naturelle, propre et fiable".

La cérémonie a eu lieu ce mardi 1er avril à Genève. Les photos seront bientôt accessibles depuis le site d'Écologie Libérale.


Annonce: conférences energissima

Conférences sur les énergies renouvelables et investissements.

 Du 17 au 20 avril prochain aura lieu le salon des énergies renouvelables "Energissima" à Fribourg. Lors de ce salon, Ecologie libérale organise un forum sur les investissements dans le domaine des énergies renouvelables, le samedi 19 avril dès 17h00. Vous trouverez le programme ci-dessous. Ne manquez pas de venir visiter le salon et de nous rejoindre à notre forum. Pour plus de détails sur le salon: Cliquez ICI

Samedi 19 avril

Energies renouvelables et investissements (en français et allemand)

17h00 Introduction
Isabelle Chevalley , présidente d'Ecologie libérale

17h10 Mouvement citoyen pour le solaire
Antoine Mayerat, président de l'association Sun-Power

17h20 Banque Sarasin

17h45 La rétribution à prix coûtant pour le solaire
Yves Christen, président de Swissolar

18h15 Table ronde avec les intervenants.


Etiquettes CO2

L'étiquette CO2 définitivement refusée au parlement.

L'initiative parlementaire d'Écologie libérale déposée par l'ancien conseiller national jurassien PDC Pierre Kohler a définitivement été refusée le jeudi 13 mars dernier par 74 voix contre 69.

Les partis qui ont majoritairement rejeté cette initiative favorisant l'agriculture locale sont l'UDC (vous connaissez? Le parti agrarien!) ainsi que les radicaux-libéraux et une partie du PDC, deux partis qui, dès le lendemain, se disputaient dans les colonnes du 24heures le titre de parti bourgeois "ecologiste".

On constate que, sur les membres de ces partis qui avaient signé l'initiative, seuls 10 (PDC) l'ont encore soutenue au moment du vote, tandis que les 20 autres ont changé d'avis. Une signature n'engage à rien.

On s'est souvenu avec émotion de Dominique Kohli, député libéral vaudois, qui avait, à l'époque de la campagne électorale, fait de cette idée un exemple de ce qu'est l'écologie dans un esprit libéral. Le 17 mars, pourtant, aucun des 4 conseillers nationaux libéraux ne s'en souvenait.

"- Aimez-vous l'écologie?
- Oh oui! J'adore ça! Ca m'apporte plein de voix pendant les campagnes électorales."

Allez, on attribue quand-même un bon point au neuchâtelois Laurent Favre, seul radical romand à avoir osé voter pour cette initiative, ainsi qu'aux deux PDC Luc Barthassat et Thérèse Meyer. Et en attendant, on signe la pétition www.raslafraise.ch qui demande plus de fruits et légumes de saison aux grands distributeurs.

Benjamin Leroy-Beaulieu,
pour Écologie libérale


Perspective Suisse: les résultats

Résultats de l'enquête Perspective Suisse

Perspective Suisse est une enquête qui a été menée fin 2007 début 2008 pendant 9 semaines. Plus de 18'000 participants venant de toute la Suisse ont répondu à un questionnaire en ligne. Les résultats sur le thème de la politique environnementale et énergétique sont plutôt réjouissants.

Si l'on considère que l'échantillon des sondés est représentatif de la population suisse, on y apprend que:

- 71% des Suisses pensent qu'il n'est pas nécessaire d'augmenter le nombre de centrales nucléaires en Suisse.

- 70% pensent que la Confédération doit inscrire dans sa Constitution l'obligation de réduire les émissions de CO 2 de 20% par rapport au niveau de 1990 d'ici à 2020. Voilà une bonne nouvelle pour l'initiative climat, soutenue par Écologie libérale (voir l'initiative).

- 81% pensent qu'à l'avenir, tous les nouveaux bâtiments doivent au moins respecter le standard Minergie®.

- 63% pensent que dès 2010, seules les ampoules économiques doivent être autorisées à la vente.

- 66% pensent que dès 2015, les automobiles privées qui consomment plus de 10 litres d'essence ou de diesel par 100 kilomètres ne doivent plus être autorisées à la vente. Cette idée va dans le sens de l'initiative pour des véhicules respectueux de l'environnement soutenue par Écologie libérale (voir l'initiative).

- 78% pensent que dès 2015, seuls les appareils électriques des classes énergétiques A et B doivent être autorisés à la vente.

Nous nous réjouissons de cette prise de conscience et espérons que ces chiffres feront réfléchir nos élus. Toutes les informations et les résultats de ce sondage se trouvent sur ce site: cliquez ICI

Benjamin Leroy-Beaulieu ,
Écologie libérale


Annonce: UNIL-Cédidac

Annonce: Les entreprises et le droit de l'environnement.

11 juin 2008: Journée de formation continue UNIL-Cédidac: Les entreprises et le droit de l'environnement - Défis, enjeux, opportunités. Tout le programme sur ce site: cliquez ICI

Le saviez-vous?

Le maire de San Fransico a décidé que l'eau en bouteille dans les bâtiments administratifs c'était fini. Cela représente une économie d'achat d'un demi-million de dollars. Salt Lake City avait pris la même décision un an plus tôt. Mais les privés agissent aussi puisque de nombreux restaurants californiens refusent depuis déjà 2002 de servir de l'eau en bouteille pour des raisons écologiques. Ils ne servent que des carafes d'eau du robinet.

© Ecologie libérale Avril 2008