NEWSLETTER N° 3 - Avril 2008

Etiquettes CO2

L'étiquette CO2 définitivement refusée au parlement.

L'initiative parlementaire d'Écologie libérale déposée par l'ancien conseiller national jurassien PDC Pierre Kohler a définitivement été refusée le jeudi 13 mars dernier par 74 voix contre 69.

Les partis qui ont majoritairement rejeté cette initiative favorisant l'agriculture locale sont l'UDC (vous connaissez? Le parti agrarien!) ainsi que les radicaux-libéraux et une partie du PDC, deux partis qui, dès le lendemain, se disputaient dans les colonnes du 24heures le titre de parti bourgeois "ecologiste".

On constate que, sur les membres de ces partis qui avaient signé l'initiative, seuls 10 (PDC) l'ont encore soutenue au moment du vote, tandis que les 20 autres ont changé d'avis. Une signature n'engage à rien.

On s'est souvenu avec émotion de Dominique Kohli, député libéral vaudois, qui avait, à l'époque de la campagne électorale, fait de cette idée un exemple de ce qu'est l'écologie dans un esprit libéral. Le 17 mars, pourtant, aucun des 4 conseillers nationaux libéraux ne s'en souvenait.

"- Aimez-vous l'écologie?
- Oh oui! J'adore ça! Ca m'apporte plein de voix pendant les campagnes électorales."

Allez, on attribue quand-même un bon point au neuchâtelois Laurent Favre, seul radical romand à avoir osé voter pour cette initiative, ainsi qu'aux deux PDC Luc Barthassat et Thérèse Meyer. Et en attendant, on signe la pétition www.raslafraise.ch qui demande plus de fruits et légumes de saison aux grands distributeurs.

Benjamin Leroy-Beaulieu,
pour Écologie libérale

© Ecologie libérale Avril 2008