NEWSLETTER N° 13 - Novembre 2009

Neuchâtel: Loi sur l'énergie: OUI

Ce 29 novembre, les neuchâtelois sont appelés à voter sur la nouvelle loi sur l'énergie. Cette loi est responsable et prévoyante : elle permet de diminuer notre consommation d'énergies fossiles de plus en plus chères et de plus en plus rares. Elle réduit aussi notre dépendance envers l'étranger. Elle est créatrice d'emplois, les assainissements de bâtiments ne pouvant pas s'importer. Elle est raisonnable, ne demandant que des mesures d'assainissement écologiquement justifiées et économiquement supportables. Pour toutes ces raisons, écologie libérale appelle les neuchâtelois à dire un OUI clair et net à la nouvelle loi sur l'énergie le 29 novembre.

Pour rigoler un coup, regardez la vidéo sur le gaspillage sur http://energie-oui.ch/


Genève: OUI au CEVA

Ecologie libérale soutient depuis de nombreuses années le projet CEVA, qui permettra de relier les réseaux ferroviaires suisses et français et de mettre en service un RER franco-valdo-genevois.

En effet, si le canton de Genève a connu ces huit dernières années un fort développement de l'offre de transports publics (extension du réseau de tram, fréquences renforcées, etc.), l'offre transfrontalière laisse encore beaucoup à désirer, et on sait que plus de 200'000 personnes passent chaque jour les frontières du canton, pour leur travail ou leurs loisirs. Dans cet espace de vie commun qu'est l'agglomération, la nécessité d'un réseau de transports publics fort se fait de plus en plus sentir.

CEVA en bref, c'est : 16,1 km de voies, dont 60% en souterrain, 6 gares sur le territoire genevois, et le RER, ce sera : 230 km de voies desservant 40 gares dans un rayon de 60 km, un train toutes les 10 minutes dans les principales gares, des temps de parcours raccourcis de manière spectaculaire pour les voyageurs, bref, une amélioration importante de la qualité de vie pour toute la région.

Le 29 novembre, les genevois doivent donc claironner gaiment: OUI au CEVA!


Vaud: Mühleberg illimité: NON

Conçue dans les années 60, la centrale nucléaire de Mühleberg est issue d'une technologie obsolète et a déjà largement dépassé le temps d'exploitation prévu. Son exploitation est tout sauf nécessaire pour notre approvisionnement, les projets d'énergie renouvelables acceptés à la RPC en 2009 produisant à eux seuls plus de 150% de ce que produit Mühleberg. Ecologie libérale encourage donc les vaudois à voter clairement NON à la prolongation illimitée de la centrale nucléaire de Mühleberg le 29 novembre.

Pour exercer votre dextérité à nous sauver d'une catastrophe nucléaire, jouez sur
www.muhleberg-gameover.ch

Nous avons besoin de militants pour participer à la campagne. Inscriptions ici.


Grand conseil genevois: bravo à nos élus

Ecologie libérale adresse ses vives félicitations à

- Guillaume BARAZZONE (PDC)
- Jacques BENE (Libéral)
- Beatriz de CANDOLLE (Libérale)
- René DESBAILLETS (Libéral)
- Fabiano FORTE (PDC)
- Serge HILTPOLD (Libéral)
- Patrick SAUDAN (Radical)

pour leurs brillants résultats lors de l'élection au grand conseil genevois et leur souhaitons un bon travail, de grandes idées et beaucoup de victoires durant cette législature.

Nous remercions aussi nos candidats non élus pour leur engagement et leur disponibilité, tout en espérant qu'ils continueront à se battre pour les idées qui nous tiennent à coeur.

Avec plus de 50% des candidats d'écologie libérale qui siègeront au grand conseil, nous sommes heureux que l'écologie soit bien représentée dans la majorité de droite.


Visite de Flexcell

Ce 17 novembre, écologie libérale organise une visite de l'entreprise Flexcell, fabriquant de panneaux solaires flexibles, à Yverdon. Il ne reste plus que quelques places pour la visite. Ceux qui souhaitent participer doivent s'inscrire au plus tard le 13 novembre à midi auprès de
benjaminleroybeaulieu@gmail.com



Le saviez-vous?

Le rechapage des pneus usagés consiste à vulcaniser un nouveau profil sur la carcasse. Ce regommage nécessite l'équivalent de 5.5 l de pétrole contre 35 l pour la production d'un pneu neuf, tout en réduisant les quantités de déchets. De plus, cette solution est aussi excellente d'un point de vue sécuritaire et reste économique à qualité comparable. D'ailleurs, la grande majorité des pneumatiques des camions et des avions sont rechapés au moins une fois. Mais alors pourquoi, en Suisse, seuls 7% des véhicules légers roulent avec des pneus rechapés? En raison de l'inondation du marché par les pneus à bas prix, d'une qualité qui interdit au demeurant le rechapage, et de la multiplication des profils. Même si la dernière usine de rechapage a fermé ses portes en 2007, il reste possible de se procurer des pneus rechapés auprès de Pneus Rupp à Vevey, Pneus Frassa à Martigny ou d'en commander chez son garagiste.

© Ecologie libérale Novembre 2009